Slider
Une question ? Besoin d'un conseil ?

UJA 26 NOVEMBRE 300x424Trois ans, oui trois ans déjà qu’on l’attendait et… elle est là! Elle s’est préparée pour nous détendre (enfin), nous moquer (un peu) et nous régaler (beaucoup) de rires et de chants. Le samedi 26 novembre prochain à 20 heures, la revue de l’UJA 94 nous ouvrira les portes de « LA SCENE WATTEAU », théâtre de Nogent-sur-Marne, 1 place du théâtre, pour une représentation exceptionnelle qui sera suivie d’un cocktail pour prolonger la fête.

La revue de l’UJA 94, c’est un cadeau de la vie que nous offrent de jeunes avocats un rien frondeurs voire iconoclastes mais terriblement talentueux. Ne la boudez pas et… Soyez de la revue !

Réservation : scannez le QR CODE, cliquez-ici ou cliquez-ici

EFB EXTERIEUR 300x449On se souvient qu’à l’automne 2020, à l’initiative de son Directeur d’alors, Pierre BERLIOZ, consciente enfin de ce que les barreaux de son ressort méritaient d’être considérés, l’EFB avait projeté de mettre en place pour eux et avec eux des formations dédiées sur une ou plusieurs journées.
Le projet s’est concrétisé et durant deux années successives les avocats ont pu bénéficier gratuitement de journées de formation de qualité dispensée par l’EFB certes mais également par les barreaux de MEAUX, d’EVRY, de SENS et de CRETEIL.

C’est que son successeur, Gilles ACCOMANDO, trouvant l’idée pertinente, avait souhaité faire perdurer « LES JOURNEES DES BARREAUX ». Pour leur troisième édition, elles se dérouleront les jeudi 17 novembre et vendredi 18 novembre prochains. Ce sont rien moins que douze sessions de formation qui seront proposées aux avocats en mode hybride (en présentiel dans certains barreaux du ressort mâtiné de distanciel) dans des domaines en adéquation avec leur pratique professionnelle et ce gratuitement, l’évènement étant pris en charge par le FIF PL. Comme les années précédentes, le barreau du VAL-DE-MARNE y prendra toute sa part puisqu’il animera deux sessions au moins sur des thèmes qui restent encore à arrêter.

S’il est vrai que la déontologie de l’avocat est un gage de confiance pour nos concitoyens, ne serait-ce pas sa compétence qui constitue sa plus-value ? Or, sans formation continue, pas de compétence !

Alors à nos agendas ! Bouder « LES JOURNEES DES BARREAUX » pourrait être une erreur ou pire : une faute…

BVDM GARDE DES SCEAUX 300x200Mardi 13 septembre, 15 heures 30, on se presse sur les marches du Palais de Justice de CRETEIL. C’est que la visite « inopinée » d’Eric DUPONT-MORETTI, Garde des Sceaux et Ministre de la Justice, est annoncée pour 15 heures 45 !
Il sera ponctuel, notre Garde des Sceaux, accueilli par les Chefs de notre juridiction et le Bâtonnier l’Ordre.

Il rencontrera d’abord les magistrats et les fonctionnaires à qui il annoncera une augmentation du budget de la Justice de 8% pour l’année 2023 et se fera présenter le programme de rénovation du Palais : remise aux normes des installations électriques, rénovation des bureaux et traitement de l’amiante, autant de travaux déjà entrepris mais qui ne pourront être achevés qu’à la fin 2024 au mieux.

Il rencontrera ensuite le Bâtonnier Edouard BILLAUX. Brève, trop brève rencontre que celle-là puisque d’un quart d’heure à peine, le temps toutefois d’évoquer une réforme à venir de la procédure d’appel marquée du sceau de la… simplification.

Il est venu, le Garde. Il a vu. Aura-t-il convaincu les acteurs d’une juridiction bien en peine ? L’avenir nous le dira…

Cliquez-ici pour agrandir la photo

menotte niu niu 5HzOtV FSlw unsplash 300x200« Il faut que la transparence l’emporte sur l’obscurité et que tous les lieux de privation de liberté soient librement accessibles ». Voilà ce qu’affirmait en juillet 2001 Sir Nigel RODLEY, rapporteur spécial des Nations Unies. Il aura donc fallu attendre rien moins que vingt années pour qu’en France la loi du 22 décembre 2021 dite « loi pour la confiance dans l’institution judiciaire » reconnaisse à la profession d’avocat, au travers de ses bâtonniers, le droit de visiter les lieux de privation de liberté, lui permettant ainsi de briser leur opacité pour assurer le respect des droits fondamentaux des personnes retenues.

Le barreau du Val-de-Marne, parmi les premiers, a résolu d’user de cette prérogative et c’est ainsi que le 2 septembre dernier, le bâtonnier Edouard BILLAUX et ses délégués ont visité inopinément les commissariats de CRETEIL, CHOISY-LE-ROI, VITRY-SUR-SEINE et VILLENEUVE-SAINT-GEORGES.

Si elles n’ont pas véritablement rencontré d’opposition de principe de la part des policiers (c’est qu’en vérité beaucoup d’entre eux déplorent aussi les conditions matérielles de la détention et les difficultés qu’elles génèrent), ces visites ont  révélé des insuffisances notoires et inacceptables : exiguïté des cellules, promiscuité excessive, couvertures en nombre insuffisant et le plus souvent en mauvais état, insalubrité des sanitaires, indisponibilité des médecins requis…

De tout cela un rapport va être établi qui sera adressé aux commissariats visités lesquels pourront naturellement user d’un droit de réponse puis communiqué au parquet et à la Contrôleuse Générale des Lieux de Privation de Liberté.

Puisse ce pouvoir d’intrusion désormais dévolu aux bâtonniers contribuer à rendre aux personnes retenues leur dignité et à leur garantir le respect de leurs droits fondamentaux ! 

Lire l'article de 94.Citoyens (PDF), cliquez-ici


Copyright © 2017 Ordre des Avocats du Barreau du Val-de-Marne - Tous droits réservés | Mentions Légales | Designed by Agence LEXposia.