Slider
Une question ? Besoin d'un conseil ?
  • Accueil

Le Garde des Sceaux en visite à Créteil : brève, trop brève rencontre...

BVDM GARDE DES SCEAUX 300x200Mardi 13 septembre, 15 heures 30, on se presse sur les marches du Palais de Justice de CRETEIL. C’est que la visite « inopinée » d’Eric DUPONT-MORETTI, Garde des Sceaux et Ministre de la Justice, est annoncée pour 15 heures 45 !
Il sera ponctuel, notre Garde des Sceaux, accueilli par les Chefs de notre juridiction et le Bâtonnier l’Ordre.

Il rencontrera d’abord les magistrats et les fonctionnaires à qui il annoncera une augmentation du budget de la Justice de 8% pour l’année 2023 et se fera présenter le programme de rénovation du Palais : remise aux normes des installations électriques, rénovation des bureaux et traitement de l’amiante, autant de travaux déjà entrepris mais qui ne pourront être achevés qu’à la fin 2024 au mieux.

Il rencontrera ensuite le Bâtonnier Edouard BILLAUX. Brève, trop brève rencontre que celle-là puisque d’un quart d’heure à peine, le temps toutefois d’évoquer une réforme à venir de la procédure d’appel marquée du sceau de la… simplification.

Il est venu, le Garde. Il a vu. Aura-t-il convaincu les acteurs d’une juridiction bien en peine ? L’avenir nous le dira…

Cliquez-ici pour agrandir la photo


Derrière les murs, enfin un droit de regard

menotte niu niu 5HzOtV FSlw unsplash 300x200« Il faut que la transparence l’emporte sur l’obscurité et que tous les lieux de privation de liberté soient librement accessibles ». Voilà ce qu’affirmait en juillet 2001 Sir Nigel RODLEY, rapporteur spécial des Nations Unies. Il aura donc fallu attendre rien moins que vingt années pour qu’en France la loi du 22 décembre 2021 dite « loi pour la confiance dans l’institution judiciaire » reconnaisse à la profession d’avocat, au travers de ses bâtonniers, le droit de visiter les lieux de privation de liberté, lui permettant ainsi de briser leur opacité pour assurer le respect des droits fondamentaux des personnes retenues.

Le barreau du Val-de-Marne, parmi les premiers, a résolu d’user de cette prérogative et c’est ainsi que le 2 septembre dernier, le bâtonnier Edouard BILLAUX et ses délégués ont visité inopinément les commissariats de CRETEIL, CHOISY-LE-ROI, VITRY-SUR-SEINE et VILLENEUVE-SAINT-GEORGES.

Si elles n’ont pas véritablement rencontré d’opposition de principe de la part des policiers (c’est qu’en vérité beaucoup d’entre eux déplorent aussi les conditions matérielles de la détention et les difficultés qu’elles génèrent), ces visites ont  révélé des insuffisances notoires et inacceptables : exiguïté des cellules, promiscuité excessive, couvertures en nombre insuffisant et le plus souvent en mauvais état, insalubrité des sanitaires, indisponibilité des médecins requis…

De tout cela un rapport va être établi qui sera adressé aux commissariats visités lesquels pourront naturellement user d’un droit de réponse puis communiqué au parquet et à la Contrôleuse Générale des Lieux de Privation de Liberté.

Puisse ce pouvoir d’intrusion désormais dévolu aux bâtonniers contribuer à rendre aux personnes retenues leur dignité et à leur garantir le respect de leurs droits fondamentaux ! 

Lire l'article de 94.Citoyens (PDF), cliquez-ici


Emotion au Barreau : notre confrère Jean-François BLAY n'est plus

Jean François BLAYNous ne croiserons plus son regard de loup, nous n’entendrons plus sa voix profonde et caressante, porteuse d’un verbe d’une rare qualité.

Ceux d’entre nous qui ont eu la chance de le connaître ou plus simplement de le rencontrer ont su son humanité, sa pudeur aussi qu’il masquait parfois derrière un humour corrosif, son courage enfin: entre INDIANA JONES et CESAR (et tant pis si le propos parait au visiteur un rien irrévérencieux), n’était-ce pas en majesté qu’il menait son fauteuil ?

C’est une figure du barreau, une figure reconnue par tous, avocats, magistrats, greffiers et justiciables, qui s’est éteinte au cœur de l’été. Notre confrère Jean-François BLAY n’est plus et avec lui, c’est un peu du barreau que nous avons perdu.

Dans un podcast mis en ligne il y a peu (*), il nous disait ce qu’était pour lui « être avocat ». C’était « entrer dans la souffrance de ceux qui n’étaient pas entendus ou que le vie avait privé de la parole ». il l’aura fait durant quarante trois ans, avec constance, avec générosité, sans faillir jamais.

Chapeau bas, Monsieur l’Avocat. Jean-François,tu vas terriblement nous manquer. Tu nous manques déjà…

(*)retrouvez le podcast sur la page « LE BARREAU », rubrique « PODCASTS ».


Les Podcasts du Barreau ou quand la voix des avocats val-de-marnais se fait entendre

israel palacio Y20JJ ddy9M unsplash 300x200Parce qu’il n’est rien de mieux que le verbe pour être entendu et donc mieux compris, les avocats val-de-marnais ont décidé de vous parler.
Qu’est-ce qu’être avocat ? Pourquoi le devient-on ? Qu’est-ce qui habite l’avocat et fait qu’il le demeure en dépit des obstacles et peut-être des doutes ?

A ces interrogations, nos confrères Jean-François BLAY et Tamara RUBINSZTAJN-GHNASSIA nous ont avec une sincérité qui les honore livré leurs réponses. Aujourd’hui c’est au tour du Bâtonnier Jean-François MOREAU de nous parler sans fard. Et il parle d’or, le Bâtonnier Moreau !

Pour vous en convaincre, rendez-vous sur la page « LE BARREAU », rubrique « LES PODCASTS »


Les Indispensables du Barreau : à la hauteur des espérances !

sincerely media dGxOgeXAXm8 unsplash 300x200Dire que nous les attendions, nos chers « INDISPENSABLES », est peu dire ! Nous souffrions du manque d’échanges et de partage et voilà qu’on nous les annonçait en présentiel durant quatre jours dans les locaux de notre Ordre. L’occasion pour nous d’asseoir nos compétences et de les renforcer dans l’intérêt de nos concitoyens bien sûr, mais, pourquoi le taire, l’opportunité aussi de goûter enfin à des retrouvailles fraternelles.

Cette onzième édition ne nous aura pas déçus. Nous avons été près de trois cent cinquante, plus de la moitié du barreau, à actualiser nos connaissances en matière de baux d’habitation, de droit social ou encore d’assurances construction, à goûter aux délices de la liquidation des régimes matrimoniaux, à nous initier enfin à la procédure participative, à nous familiariser avec la procédure pénale d’urgence, et même à apprendre à devenir ce qu’il est convenu d’appeler un « avocat augmenté », et tout cela dans un esprit de franche camaraderie.

« INDISPENSABLES », les bien nommés, à bientôt pour la douzième édition ! 


AU RENDEZ-VOUS DES « INDISPENSABLES DU BARREAU » LEFEBVRE DALLOZ VOUS ATTEND !

DALLOZ LEFEBVREPour cette 11ème édition des « INDISPENSABLES »,  LEFEBVRE DALLOZ, partenaire incontournable du barreau, a résolu d’accompagner ses avocats de manière exceptionnelle. Base documentaire, ouvrages et nouveautés et visibilité sur les réseaux sociaux, voilà ce qu’il nous offre à des conditions  particulièrement avantageuses (*).

Pour en savoir plus, n’attendez pas et rendez-vous sur le stand LEFEBVRE DALLOZ dans les locaux de l’Ordre !

(*) voir l’offre  LEFEBVRE DALLOZ, cliquez-ici


Copyright © 2017 Ordre des Avocats du Barreau du Val-de-Marne - Tous droits réservés | Mentions Légales | Designed by Agence LEXposia.