Slider
Une question ? Besoin d'un conseil ?
  • Accueil

L'EFB à la (re-)conquête des Barreaux du Ressort

EFB BATONNIER VAL DE MARNE SEmboitant le pas à son prédécesseur Pierre BERLIOZ, le nouveau directeur de l’EFB, Monsieur Gilles ACCOMANDO, entend, comme lui, rendre à l’EFB le statut qu’elle n’aurait jamais du perdre, celui d’une école de formation professionnelle de tous les barreaux du ressort ! Son ambition est de retisser avec eux des liens émoussés depuis trop longtemps, de recueillir leurs besoins, notamment en matière de formation continue, et d’y répondre.

C’est ce qu’il a exprimé le 9 février dernier en venant à la rencontre de notre Bâtonnier, première étape du périple qu’il a résolu d’entreprendre et qui le conduira auprès de tous les bâtonniers du ressort. Mais il ne s’est pas contenté de mots ; il a décliné ses premiers projets :

C’est ainsi qu’il a mis à la disposition de tous le programme des formations de l’EFB (il est d’ores et déjà accessible via le site de l’Ordre*). C’est ainsi encore qu’il propose que des formations « dédiées » soient élaborées par l’école à la demande des barreaux pour mieux répondre aux attentes de leurs membres. Certaines de ces formations seront « externalisées », autrement dit elles se dérouleront en présentiel au sein même des barreaux (certes, il nous faudra pour en bénéficier attendre des jours plus heureux). Les « journées des barreaux », initiées en 2020 et qui ont connu un réel succès, seront reconduites et amplifiées au printemps prochain. Rappelons que durant ces « journées », ce sont les barreaux qui élaborent et animent les formations proposées à tous les confrères du ressort…

La formation initiale ne sera pas en reste. Etonné et un peu marri d’avoir constaté que trop peu d’élèves-avocats étaient en stage (stage cabinet ou stage PPI) dans les départements du ressort, notre illustre visiteur invite les barreaux à adresser à l’école leurs propositions de stage et leurs offres de collaboration. Il entend par ailleurs qu’ils se fassent mieux connaître et propose qu’à l’instar des autres écoles d’avocats de la métropole, l’EFB leur permette de se présenter à l’occasion par exemple de la rentrée.

On conviendra qu’il y a là de quoi réjouir l’âme et le cœur. Puisse la « ( re)-conquête » entreprise par Gilles ACCOMANDO connaître un plein succès !

(*) EFB : https://www.efb.fr/EC_formation_continue.html

Cliquez sur l'image pour l'agrandir


Honneur et fierté pour le Barreau : le Bâtonnier Christophe BORE élu au bureau de la Conférence des Bâtonniers !

Christophe BORE CDBC’est le 29 janvier dernier qu’à l’occasion de l’assemblée générale statutaire de la Conférence des Bâtonniers de France et d’outre-mer que les cent soixante-quatre bâtonniers qui la composent ont été appelés à renouveler son bureau. Election d’importance puisque les hommes et les femmes qui y sont élus constitue l’élément essentiel de l’institution.
Et c’est avec une infinie fierté que le Barreau du Val-de-Marne a vu porté au bureau le Bâtonnier Christophe BORE, ardent défenseur de l’Ordinalité.

On le sait grand chantre du développement des outils numériques, on le sait aussi curieux des évolutions nécessaires de la profession et partisan de son ouverture au monde mais on n’ignore rien de son attachement indéfectible aux valeurs qui sont son essence même et font des avocats de véritables « tiers de confiance ».

Gageons qu’à la place qu’il occupe désormais, il saura veiller à ce que les bouleversements advenus et ceux à venir, qu’il conviendrait d’ailleurs non de redouter mais d’anticiper, « ne dénaturent ni son âme ni ce qui fait sa force et son identité ».


Les formations du Barreau : et si nous profitions du temps contraint qui nous est annoncé pour cultiver nos compétences ?

BVDM SCB94C’est ce que nous propose l’Ordre des avocats en la personne de Maître Solal LORIS, membre de son Conseil.

Avec la participation de Madame AUBERGER de la SCB 94, il vous invite à tout savoir ou presque sur LA CESSION DU FONDS DE COMMERCE dans le cadre d’une visio-conférence qui se tiendra le jeudi 25 février 2021 de 14 h à 16 h.

Au programme ? Un parcours « initiatique » allant de la rencontre avec le client à la mise en place de l’opération, de la rédaction de l’acte à sa signature, des formalités légales au séquestre et à la gestion des oppositions.

Intéressés ou simplement curieux, souvenez-vous des mots de SENEQUE : « Ce n’est pas parce que c’est difficile que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas que c’est difficile ».

Alors inscrivez-vous auprès de Graziella CENTLIVRE (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.). Un mail vous sera adressé qui contiendra le lien vous donnant accès à l’atelier.

On vous espère, on vous attend !


UJA 94 : si tu vois tout en gris, déplace l'éléphant (*)

UJA du 94Terrorisme, covid 19 et avec elle couvre-feu aujourd’hui et demain sans doute confinement, crise économique, chômage… nos lendemains ne chantent guère et c’est peu dire que notre quotidien est chamboulé et morose.

Mais il en est dont l’engagement ne faiblit pas. Longtemps, trop longtemps silencieuse, l’Union des Jeunes Avocats du Val-de-Marne a décidé de « déplacer l’éléphant ». Elle a résolu de redonner un peu d’espérance aux plus jeunes d’entre nous et de leur rendre la vie plus belle.

Elle vient de mettre en ligne son nouveau site. Son contenu ? De l’info, des offres de services qu’il s’agisse le locaux, de collaborations ou encore de vacations, un forum de paroles et bien sûr l’actualité de la Profession.

Vous souhaitez en savoir plus ? Rendez-vous sur www.ujadu94.fr

(*) Proverbe indien.


Info COVID 19

COVID 19Compte tenu de l’entrée en vigueur, depuis le 16 janvier dernier, d'un couvre-feu à partir de 18 heures et à l’effet de préserver les membres du personnel, les services de l’ordre des avocats seront fermés au public à partir de 17 heures.

Continuez à prendre soin de vous !


Rentrée solennelle de l'EFB : entre sourires et larmes

EFB Discours de rentree 2021Etrange rentrée que cette rentrée du 7 janvier dernier !
. étrange puisque, crise sanitaire oblige, c’est à distance que la 1ère chambre de la Cour d’appel de PARIS accueillait une promotion de près de 2 000 élèves-avocats pour recueillir leur premier serment :
. étrange aussi parce qu’elle aura conduit les invités, eux aussi à distance, à balancer entre joie et tristesse, entre sourires et larmes.

Joie d’abord en découvrant la marraine de cette imposante promotion, et quelle marraine ! C’est en effet à Madame le Bâtonnier Christiane FERAL-SCHUHL que revient l’honneur de d’assister, d’aider, de porter et de supporter ces 1 915 « apprentis avocats » pendant les 18 prochains mois. On conviendra qu’ils sont chanceux…!

Joie, mais tristesse en apprenant le départ, après trois années du directeur de l’école, Monsieur Pierre BERLIOZ, et l’arrivée pour lui succéder d’un magistrat, ancien 1er Président de Cour, de quoi, nous dit-on, réconcilier avocats et magistrats… tout cela n’est pas bien sérieux.

Le barreau de PARIS est décidément incorrigible qui, par basse politique ou pire par ignorance de ce que doit être une école d’avocats, s’ingénie à « déconstruire l’édifice de la formation » érigé au fil du temps par la commission institutionnelle de la formation professionnelle du CNB.

N’en déplaise à certains, Pierre BERLIOZ aura grandement œuvré pour que l’EFB retrouve son identité, mieux : « son statut », celui non de la « grande école de PARIS » mais d’une « école d’apprentissage professionnel des barreaux du ressort de la Cour ». il aura su l’amener à collaborer avec la commission formation du CNB, à se placer en position non plus d’exécutante du barreau de PARIS mais de partenaire, à considérer enfin les barreaux du ressort trop longtemps ignorés…

Mais il se sera surtout efforcé de déciller les yeux des avocats et de ceux qui aspirent à le devenir ! Il l’a fait encore ce 7 janvier en invitant les membres de cette nouvelle promotion à être des avocats « fiers mais sans arrogance, ouverts à la société et au monde, curieux, entreprenants et toujours en quête d’intelligence collective ». Il en va de leur avenir, il en va de la survie de la Profession.

Puissent ces jeunes gens l’avoir entendu. Puissions-nous, confrères et amis, savoir l’écouter…

(Lire le discours)


Copyright © 2017 Ordre des Avocats du Barreau du Val-de-Marne - Tous droits réservés | Mentions Légales | Designed by Agence LEXposia.