Compte tenu des contraintes sanitaires, les consultations gratuites au tribunal judiciaire de CRETEIL ne sont plus assurées en présentiel.
Toutefois un avocat répondra par téléphone à vos questions chaque mardi de 14 heures à 16 heures et de 17 heures à 19 heures.
Il vous suffira de composer le numéro vert 0 800 000 594 (appel gratuit)

previous arrow
next arrow
Slider
Une question ? Besoin d'un conseil ?

Quand l'esprit de corps conduit au silence...

Daumier Justice BNFQu’un Président de chambre refuse de renvoyer à une audience ultérieure l’examen du dossier d’un prévenu frappé par la Covid 19 alors même que tous les avocats parties aux procès mais également le représentant du Ministère Public s’associent à la demande de l’avocat de l’intéressé, c’est au mieux étrange, au pire déraisonnable. Mais après tout, le magistrat n’est-il pas maître du rôle de son audience ? Mais qu’au motif que l’avocat manifeste une légitime émotion face à une telle décision, il s’avise d’ordonner aux forces de l’ordre de l’expulser manu militari, c’est proprement inacceptable.

C’est pourtant ce qui est advenu le 11 mars dernier à la chambre correctionnelle du Tribunal judiciaire d’Aix-en-Provence, suscitant l’inquiétude extrême de tous les avocats de France.
Que dire en effet d’une telle atteinte aux droits de la Défense, d’un tel mépris pour le droit de chacun de nos concitoyens à un procès équitable, d’un tel manquement à la déontologie du Magistrat ?

L’heure, nous dit-on, est à restaurer, mieux même à consolider les relations avocats-magistrats qui, il est vrai, se sont distendues pour des raisons diverses, certaines étrangères à la volonté des intéressés, d’autres tenant au sentiment de chacun qu’il appartient à « une » profession, ce qui le conduit à un certain corporatisme d’où naissent les antagonismes.
De cela, la Justice ne peut que souffrir, Elle qui a pour finalité la paix sociale !

Les avocats l’ont compris qui aspirent à ce que, par-delà leurs différences, magistrats et avocats, renonçant à leur « drôle de guerre », songent à se mieux connaître pour mieux partager et contribuer ensemble, sans compromission et dans le respect de la mission de chacun, à une justice plus efficace, mieux comprise et partant plus humaine. Perspective ou utopie ?

Mesdames et messieurs les magistrats, vous qui êtes habités par des valeurs communes à celles des avocats, consacrées par un guide des bonnes pratiques, vous qui affirmez (souvent) que « les droits de la Défense sont fondamentaux pour assurer une indispensable équité à l’œuvre de Justice », votre silence face au terrible évènement du 11 mars dernier résonne terriblement ! On eut tant aimé vous entendre…

La fin des antagonismes : perspective ou utopie ?


Copyright © 2017 Ordre des Avocats du Barreau du Val-de-Marne - Tous droits réservés | Mentions Légales | Designed by Agence LEXposia.