Une question ? Besoin d'un conseil ?
  • Accueil
  • Le Barreau
  • Actualités
  • Madame Christiane FERAL SCHUHL, Présidente du Conseil National des Barreaux à la rencontre des avocats du Val de Marne

Madame Christiane FERAL SCHUHL, Présidente du Conseil National des Barreaux à la rencontre des avocats du Val de Marne

C’est à CRETEIL que la Présidente du CNB a souhaité initier son tour de France des Barreaux. Son objectif : « rencontrer les avocats, les écouter mais aussi leur rendre compte et expliquer ».
Le 25 septembre dernier, elle est venue, elle a vu, elle a convaincu…
Lire la suite

CFS BVDM 2

Sans langue de bois et avec une simplicité que tous (trop peu nombreux) ont pu apprécier, Madame FERAL-SCHUHL nous a confié ses aspirations et ses espoirs pour la Profession.
Son credo, celui qui a marqué la campagne qui l’a menée à la tête du CNB, tient en trois mots : unité, engagement, influence.

UNITE D’ABORD :
« rien ne peut se faire si la profession n’avance pas unie ».
Le Barreau de PARIS et la Conférence des Bâtonniers l’ont enfin admis et ils marchent désormais unis avec le CNB. C’est cette unité qui aura permis à la profession d’obtenir de la Chancellerie, à l’occasion du débat sur la loi de programmation de la justice, des avancées d’importance, tout spécialement en matière civile, avancées qui ont d’ores et déjà été reprises dans les amendements que le Gouvernement va soumettre dès le 6 novembre à l’Assemblée Nationale.

Interpellée la Présidente du CNB a dû convenir que « le compte n’y était pas au pénal ». L’heure, nous a-t-elle dit, est donc à solliciter députés et sénateurs pour qu’ils pèsent avec nous sur les textes à venir. C’est ce à quoi s’emploient tous les jours les membres du CNB, c’est ce à quoi nous devons nous employer nous aussi auprès de nos élus locaux.

ENGAGEMENT ENSUITE :
Il se traduit par la volonté de la Présidente d’assurer à tous les avocats l’égalité des chances en matière de formation, de lutte contre les discriminations et d’évolution économique bien sûr mais aussi et surtout dans le domaine du numérique.

Nous avons évité une première fracture numérique avec le RPVA. N’assure-t-il pas à tous les avocats le même service quels que soient leur activité et leur mode d’exercice.

Mais une nouvelle source de fracture numérique est à craindre, invisible pour l’heure, celle qui pourrait immanquablement résulter de l’investissement de certains cabinets dans l’intelligence artificielle.

Pour y faire échec, le CNB a voté récemment un plan d’investissement sans précédent qui permettra à tous, quelles que soient leur structure d’exercice et la dimension de leur cabinet de bénéficier de nouveaux outils numériques et partant de vivre sans encombre cette nouvelle transition.

INFLUENCE ENFIN :
Le constat de Madame FERAL-SCHUHL est cruel : les avocats ne sont ni prospectifs, ni proactifs. Or, ils doivent montrer qu’ils sont puissants et marquer leur volonté d’influence pour… « peser enfin » sur les décisions qui les concernent. Ils doivent le faire en France évidemment mais aussi à l’international car il est avéré que les droits se détricotent au profit de la « common law ». La Chine, le Japon et nombre de pays émergents encore indemnes de cette invasion nous attendent !

Discours énergique et rassembleur s’il en est. Et l’occasion pour tous d’une belle rencontre avec la Présidente de notre représentation nationale qui a su convaincre de l’utilité de l’institution.


Copyright © 2017 Ordre des Avocats du Barreau du Val-de-Marne - Tous droits réservés | Mentions Légales | Designed by Agence LEXposia.